Archives pour la catégorie Summer Peace Schools

lublin5

Les jeunes européens réunis à Lublin témoignent

«  All your faces gave me motivation, to get information from others, to speak about my country » (Melina Dzelovic, Sarajevo)

« Wir verstanden nicht immer die Verbindung zwischen Tanzen und Erinnerung. Jetzt wird das klarer.“ (Sophie Rothe, Berlin)

„ My family is from Srebnica. I did not understand why we went to Majdannek towards the end of the week. We needed to be together afterwards, the whole group. I convinced myself that the group does not judge people.   I want to learn languages.” (Hava Bumbolovic, Sarajevo))

“Ich lernte individuelle Geschichten und will nun mehr wissen, zB. über Bosnien. In Majdannek waren israelische Gruppen und ich will mich mehr informieren.“ (Susanne Gramke, z.Zt. Rumänien)

„It was important to experience this feeling of responsibility. And: the French brought freshness to my country at a moment when we need it“ (Zuzanna Wlodarczyk, Lublin)
lublin6

“Voir le groupe des Français être une vraie équipe, cela donne de la force. » ( NN)

“This was another way of life. I do not want to go home. This is amazing. I do not want to leave. This project changes us. It gives a motivation to learn and be active. I want to show you my life and invite you.” (Natalia Wasala, Lubartow)

“ Let us meet again in Sarajevo. I wish to welcome you better. Let us end where we started in 2014.” (Mirhad Kandzetovic, Sarajevo)

“I was joining a family”. ( Lena Schroeder,Berlin; Ida Tylega, Lubartow)
lublin7

“Entendre l’empathie des autres concernant les attentats à Paris, c’était important. Voir le camp de concentration de l’intérieur, aussi. «  (Sengsana Phoxaysy, Lyon)

“ It was my first visit to Majdannek. Thank you.” (Carolina Krupa, from Lubartów)

Voir les photos de la Summer School à Lublin

lublin5

Peace Summerschool school mai 2016

Il y a quelques semaines, du 29 avril au 6 mai 2016, une trentaine de jeunes ont découvert Lublin, ville de Pologne, à l’extrême est du pays, près de l’Ukraine. Pour une vingtaine d’entre eux, c’étaient des retrouvailles après les sessions précédentes, de Lyon, Sarajevo ou Berlin.
L’introduction de techniques théâtrales dans le programme leur a permis d’approfondir le langage artistique « pour la paix ».
voir les témoignages des jeunes parlant de cette expérience

Nous remercions l’OFAJ, le PNWM, et la Mission du Centenaire pour le soutien des partenaires de ce projet.

lublin30 cliquer sur la photos pour voir plus d’images de l’évènement

La rencontre de VoCE Summer Peace Schools prévue à Péronne, France, en juillet 2016 ne pourra être réalisée dans les conditions que nous ambitionnions. Notre demande de soutien auprès du programme EU/ Erasmus + a manqué « la barre » de 5 points ; et le séjour à Péronne, haut-lieu de tourisme de guerre, est assez onéreux. Grâce à l’engagement du partenaire allemand Volksbund, nous pouvons envisager de soumettre une nouvelle demande à l’UE, et de prévoir un « Plan B « réduisant les coûts, pour le printemps 2017.

En attendant, les jeunes de VoCE14-18   ne baissent pas les bras : des visites auprès de partenaires vont être vécues par des délégations de 2/3 membres  ( à Viscri, en Roumanie, en été 2016,  et en Italie, pour la marche de la paix Perugia-Assisi, en octobre 2016) ;  des engagements artistiques en faveur de migrants sont prévues par les jeunes et la Compagnie du 2nd Souffle qui se transformeront en « danseurs sans frontières ».

Les partenaires et les jeunes financeront ces déplacements par leurs propres forces. A suivre !
Pendant ce temps-là, à Berlin, la réflexion préparatoire à une fête européenne pour la paix, autour du 11 novembre 2018, est engagée avec nos partenaires, Volksbund et Berliner Chorverband…..

lublin1

les Summer Peace school reprennent

 

La première Peace School de l’année aura lieu près de Lublin, en Pologne. En vue de préparer la rencontre, les quatre associations membres du projet VoCE se sont réunies le temps d’un weekend, du 1er au 3 Avril 2016, à Lublin.

Nous avons été accueillis par Monika Drag de la Fundacja Nowy Staw (à gauche sur la photo ci-dessus). Les autres associations étaient représentées par Sophie Rothe pour Volksbund (au milieu), Mélina Dželović pour OGBH (à droite) et Marie Deverre pour VoCE (ci-dessous).lublin2

Notre rencontre a eu lieu dans le centre chargé d’accueillir, en mai, la Peace School. Nous avons travaillé sur le programme de la rencontre mais également saisi cette occasion pour faire le point sur nos désirs et visions pour l’avenir du projet. Nous avons tous réitéré notre volonté de continuer le projet ensemble jusqu’en 2018 et d’ouvrir nos rencontre à deux nouvelles associations, Viscri (Roumanie) et Tavola della Pace (Italie).

Programme et thème de réflexions
Pour cette édition printanière des Peace School nous avons décidé d’orienter la rencontre sur l’héritage polonais de la Première et Seconde Guerre mondiale et sur la présence juive dans le pays. Lublin fut, à partir du XVIe siècle et jusqu’au XXe siècle, un des centres intellectuels les plus influents de la pensée juive européenne. Ainsi nous avons prévu de visiter la ville de Lublin pour reconstituer, par l’imagination, l’existence de cette communauté juive. Nous irons également dans le camp de concentration de Majdanek et au cimetière militaire allemand de Puławy.
Astrid Rached et Azdine Benyoucef seront nos encadrants artistiques, spécialisés respectivement dans le théâtre et la danse. Avec eux nous travaillerons notre expression corporelle .
lublin3
ci-dessus, l’ancien centre historique de la communauté juive de Lublin, détruit pendant la Seconde Guerre mondiale.

Nous avons besoin de vous! Participez à notre crowdfounding pour permettre à plus de jeunes européens de participer: https://www.helloasso.com/associations/voce-2014-2018/collectes/bring-the-youth-together

Visite du Bundestag

Peace Summer School- Berlin 11-17 mai 2015

25 jeunes entre 19 et 28 ans se sont retrouvés dans la capitale allemande pour une rencontre de 7 jours. La plupart se connaissaient déjà pour avoir pris part aux rencontres de Sarajevo et de Lyon. L’objectif de ces rencontres est de favoriser le dialogue entre européens autour d’une culture commune de paix à l’occasion du centenaire de la Première Guerre mondiale.
session de danse En 2015 nous avons voulu élargir notre champ de réflexion vers les expériences de guerre actuelles et discuter avec des réfugiés à Berlin qui ont vécu une situation de conflit. Ainsi nous avons eu deux rencontres avec des membres de l’association Jugend Ohne Grenzen (Jeunes sans frontières) qui ont évoqué avec nous leurs parcours, leur arrivée, souvent dramatique, en Allemagne, la condition des réfugiés aujourd’hui dans le monde et les causes de leur migration. Ces moments d’échange ont été des temps forts de notre séjour, les participants se sont montrés vivement intéressés et très émus par ces témoignages.Workshop
La seconde partie du programme a été consacrée aux sessions de danse animée par la Compagnie française du Second Souffle, déjà membre du projet l’année passée, sans oublier bien sûr, les visites dans Berlin et ses monuments riches d’histoire et de symboles. Ainsi, à la Porte de Brandeburg, le groupe a eu la chance d’exécuter la chorégraphie de danse travaillée pendant la semaine. Un moment de complicité où tous se sont amusés ! Nous partageons après cette danse le sentiment d’avoir mené avec succès un projet collectif ! Une belle conclusion pour la 3e Peace Summer School !
Pour en savoir plus: REX_Berlin_2015
Voir les articles des Peace Summers School précédentes, 
Danse_Brandeburger Tor

Peace summer school à Sarajevo

910_KDF

Deuxième session de l’école internationale d’été pour la paix à Lyon

logoOFAJ

La rencontre des jeunes eut lieu à Lyon,  ancrée sur la Péniche du Val de Rhône fixée non loin du Pont Garibaldi, là où les Berges du Rhône invitent les promeneurs à flâner, les sportifs à se mesurer, les danseurs à éclater de convivialité…
La semaine du 28 juin au 6 juillet permettait aux participants de se retrouver un mois exactement après s’être quittés à Sarajevo, et à vivre ensemble les Dialogues en Humanité  de la même manière qu’ils avaient participé au Peace Event, grande manifestation internationale à Sarajevo début juin.
Ces premières sessions avaient, en effet, pour but de permettre aux participants de définir des centres d’intérêt communs par rapport aux questions de mémoire et d’avenir européens, de découvrir les pays et villes où ils se trouvaient, de participer et de tirer profit de discussions internationales actuelles entre citoyens autour des thèmes de la paix, tels que le Peace Event ou les Dialogues en Humanité, et d’expérimenter ensemble le medium de la danse urbaine pour fonder des échanges consacrés à « la paix » (encadré par Azdine Ben-Youcef de la Compagnie du Second Souffle) .  Ce but  devait servir l’objectif de sessions créer un groupe ayant la volonté et capable de poursuivre le 1er Cycle, en 2015, par des sessions en Allemagne et en Pologne, de manière plus ciblée, permettant d’approfondir des aspects qui auront émergé. Nous remercions l’OFAJ pour son soutien décisif.
Avec la danse « nous partageons quelque chose qui crée de nouveaux liens entre nous…  les problèmes des autres sont aussi nos problèmes… » tous les participants sont enthousiastes! La difficulté qu’ils avaient à se séparer pour rentrer chacun dans son pays, était visible pour le spectateur, et peut tenir lieu de description de résultat…
Pour en savoir plus, voici le compte-rendu de la session:Rapport Lyon14Jeunes
 

peaceeventsarajevo

Première session de l »école internationale d’été pour la paix à Sarajevo 4-9 juin 2014

logoOFAJ

Le groupe de jeunes adultes constituant le premier pilier du projet VoCE, s’est rendu à Sarajevo, dans le cadre du Peace Event auquel est associée l’Ecole de la Paix. Ce fut pour eux la première étape du parcours artistique et culturel porté par VoCE, qui se poursuivra lors des Dialogues en Humanité début juillet. Soutenus par la Compagnie du Second Souffle, les jeunes ont créé une chorégraphie qu’ils ont présentée lors du Peace Event. Pour en savoir plus, voici le compte-rendu du séjour: CR_Marie_Sarajevo_Juin 2014