Archives pour la catégorie Récits et témoignages

debats

Débats/Debates

Le jeudi 2 août 2018, les participants à l’évènement de  VoCE 2018 se sont réunis pour débattre de différents sujets, qu’ils avaient eux-mêmes sélectionnés: l’Europe, l’Education, l’Ecologie et bien sûr la musique!
 Voici le résultat des réflexions menées par les différents groupes:

On August 2nd, the participants of VoCE2018 event have gathered to debate on different subjects they have chosen: Europ, Education, Ecologie, and of course music!
Here is the result of the reflections of all the groups:

Les groupes qui ont travaillé sur des thèmes se rapportant à la musique sont assez unanimes : la musique permet les échanges, les rencontres, que ce soit pour les personnes handicapées: musique et handicap
ou autour des musiques populaires: musique populaire

The groupes who have worked on topics about music are all agree: music allows exchanges, for the people who have handicap: music and handicap
or about popular music: popular music

Toutefois, il semblerait que de gros progrès restent à faire en ce qui concerne l’apprentissage de la musique à  l’école: Education musicale

Nevertheless, we still have to improve the musical education at school: learning music

La question des rencontres et du partage a été aussi au centre des débats sur les réfugiés: accueil des réfugiés
 Même chose pour le sujet de l’identité européenne: identité européenne

The issue of meeting and sharing was also in the mist of the debates about refugees: welcoming refugees
Same thing for the subject of European identity: European identity

D’autre sujets ont intéressé les participants, comme la place et le rôle des femmes: la place des femmes.
Other subjects have also interessed the participants, like the role of women: role of women
or ecology: ecology

falling laure 2

Summer Peace School in Chambéry

The 4B building is the first one you will see when you get down at the last but one bus stop of the A Line, from Chambéry’s train station. It seems quite insignificant at first glance, doesn’t it ? Particularly as it may keep its shutters resolutely closed when you go and see it…
But don’t get upset, no, don’t. You should rather use the small grey table to read next to the front door. Or go under the nearby trees to perform some Yoga moves, Even wait for a bunch of friends, lay down in the grass, with some music and a notebook.
stmaurice02

If you have an artistic sensitivity, find out if you can photograph the poetry around you, using the little you have. Or do a couple of theatre exercises : fall down in slowmotion, distort sounds, play the mirror game and, when you seek some freshness towards the shy 4B building, I hope with all my heart that it will open its door, just as it did for us.
« Us » refers to the Hungarian, Bosnian, Pollish, German and French young adults who took part in the social side of the VoCE project. As for me, I am a young girl who got lucky enough to become a link in this chain.
I lived an actual journey in the 4B building, and I did not even have to leave Chambéry ! This project now represents an experience that left me more grown up, and richer. Because how busy were we during this week !
I met new people, I learnt a bit more about their cultures, their habits, their phrases. We learnt how to overcome the limits of words to understand one another, and this way I made friends. I even caught a glimpse of my future, as I am now welcome to Germany and Polland.
stmaurice01

In Saint-Maurice de Rotherens, and during the choirs practice, I have been taught how to really listen. As a consequence, I could open my ears to all the voices surrounding me from then, voices of singers, of dancers, of organizers. Whether these voices spoke my langage or not.
I understood that every human being needs affective links. That it could only be profitable to let useless barriers go away, that is to say these barriers we build each day, to be unnoticed or to satisfy social expectations. This encouraged me to be more tolerant with the others and with myself, to show my affection more often, to take steps towards the others.
We could also benefit from the presence of professionnals, inspired and inspiring, who allowed us to create many things. I think that thanks to them, we truly could feel what the soldiers from WWI had lived, and what peace really means, through photo and video montages.
I also danced, and I felt useful.
To finish with, of course we were not all the time in osmosis. Of course we sometimes had to face tensions, or dissents. But it is no big deal. Because there were very beautiful moments, by which we were all different, but all together. Very beautiful moments, which became very beautiful memories for us all, I don’t doubt it.

Thank you (:

Laure

falling laure 2

Summer Peace School à Chambéry

Le bâtiment 4B est le premier que vous verrez en descendant à l’avant-dernier arrêt de bus de la Ligne A, depuis la gare de Chambéry. Il a l’air bien anodin au premier abord, n’est-ce pas ? D’autant qu’il gardera peut-être ses volets résolument clos quand vous irez le voir…
Mais ne vous offusquez pas, non. Profitez plutôt de la petite table grise pour bouquiner face à l’entrée. Rendez-vous sous les arbres avoisinants pour faire quelques mouvements de Yoga, ou encore attendre des amis, allongé(e) dans l’herbe, avec de la musique et un carnet.
stmaurice02
Si votre sensibilité est celle d’un artiste, voyez si vous ne pouvez pas photographier la poésie environnante, avec le peu que vous avez. Ou faites des exercices de théâtre, tombez au ralenti, déformez des sons, jouez au jeu du miroir et, quand vous irez quêter un peu de fraîcheur vers le timide bâtiment 4B, j’espère de tout cœur qu’il vous ouvrira sa porte, comme il l’a fait pour nous.

« Nous », ce sont les jeunes hongrois, bosniens, polonais, allemands, lyonnais qui ont participé au volet social du projet VoCE. Et moi, je suis une jeune fille qui a eu la chance de devenir un maillon de cette chaîne.
J’ai vécu un véritable voyage au bâtiment 4B, sans même avoir eu à quitter Chambéry ! Ce projet est une expérience dont je suis ressortie grandie, et enrichie. C’est qu’ils s’en sont passées des choses pendant cette semaine !
J’ai rencontré de nouvelles personnes, j’en ai appris un peu plus sur leur cultures, leur habitudes, leurs expressions. Nous avons appris ne pas nous limiter aux mots pour nous comprendre, et comme cela je me suis fait des amis. J’ai même entrevu des bouts de mon futur, en discutant avec eux, puisque je suis désormais la bienvenue en Allemagne et en Pologne.
stmaurice01

A Saint-Maurice de Rotherens, et lors de la répétition des chorales, on m’a  appris à écouter. Dès lors, j’ai pu ouvrir mes oreilles à toutes les voix qui m’entouraient, que ce soient celles de chanteurs, de danseurs, d’organisateurs. Que ces voix parlent ma langue ou non.
J’ai compris que tous les humains ont besoin de liens affectifs. Qu’il ne pouvait être que profitable de se défaire de barrières inutiles, celles que l’on construit au quotidien, qui pour passer inaperçu, qui pour correspondre à des attentes sociales. Cela m’a poussée à être plus tolérante, vis à vis des autres et de moi-même, et à montrer mon affection plus souvent, à faire des pas vers les autres.
Nous avons également eu la chance de bénéficier de la présence de professionnels inspirés et inspirants, qui nous ont permis de créer bien des choses. Je pense que grâce à eux, nous avons vraiment pu ressentir le concept de paix, le vécu des soldats de 14-18, au travers de montages photos ou vidéo…

J’ai dansé, aussi, et je me suis sentie utile.

Alors, bien sûr que l’osmose n’était pas toujours présente. Bien sûr que nous avons parfois dû faire face à des tensions, à des dissensions. Mais ça n’est pas si grave. Parce qu’il y a eu de très beaux moments, dans lesquels nous étions tous différents, mais tous réunis. De très beaux moments, qui sont devenus pour nous tous de très beaux souvenirs, j’en suis certaine.

Merci ( :

Laure

IMGP0422

After 4 years in VoCE project…

Letter from Seng Sana, member of the Summer Peaceschools, to Mascha Join-Lambert, president:

I was meaning to write because I haven’t managed to thank you in person ever since the beginning of the project. I started this project when I was 18 years old, and now I am 22.
In Bosnia, in Sarajevo, I was not very open to the people around me, as I felt blocked by the language barrier. And you have always been there to help me express and understand.
Thanks to you I began taking an interest in each country’s history, I started to go to museums and events, whereas I would not have imagined going there before. All the prejudices I had concerning these countries have now disappeared, as I learnt how to believe what I see and not what I hear.
I had the opportunity to make many friends all over Europe, I learnt their cultures and their ways of life. Some countries had a very moving history, and we are not taught this at school !
It allowed me to surpass myself, and more importantly to get motivation to speak other languages and talk with them. Though I am still far from reaching this goal, I made a significant progress. Now I am able to understand what is asked, but I can’t answer because of a small mental block : the shame of making mistakes when I talk.
There were ups and downs, but what I keep in mind are the moments of sharing and joy we all had. Since these meetings I am always eager for us to be reunited. And, for each departure there always is grief on everyone’s face, and in everyone’s heart.
Just to tell you that I am happy to have taken part in this project with you, thank you for organizing it. Each meeting makes us better persons. You are always near to guide us in our lives and show us the right path. You saw us growing up and I won’t forget it, and all this is thanks to you, thank you very much.
You only need a tiny seed of hope to plant a whole field of happiness… and a bit of patience to give it the time to grow. We are your seeds, the ones you planted and watered to see us grow up. Thank you very much Mascha.

IMGP0422

Après 4 années de participation à VoCE…

Lettre de Seng-Sana, participant aux Summer Peace Schools à Mascha Join-Lambert, présidente de VoCE:

Je voulais t’écrire pour te remercier, car depuis le début du projet je n’ai pas su te le dire de vive voix. J’ai commencé ce projet lorsque j’avais 18 ans, et maintenant j’en ai 22.
En Bosnie, à Sarajevo, je n’étais pas très ouvert aux personnes qui m’entouraient, car la barrière de la langue me bloquait. Et tu as toujours été là pour m’aider à m’exprimer et à comprendre.
Grâce à toi je me suis mis à m’intéresser à l’histoire de chaque pays, j’ai commencé à aller dans des musées et des événements alors qu’avant je n’imaginais pas y mettre les pieds. Tous les préjugés que j’avais de ces pays ont disparu aujourd’hui, j’ai appris à croire ce que je vois et à ne plus croire ce que j’entends.
J’ai pu me faire de nombreux ami(e)s dans l’Europe, j’ai appris leurs cultures et leurs modes de vie. Certains pays m’ont vraiment touché sur leurs histoires et ça à l’école on ne l’ apprend pas !
Cela m’a permis de me dépasser, et surtout de me motiver à parler d’autres langues pour pouvoir leur parler. Mais je suis encore loin de là, même si j’ai fait d’énormes progrès. Je peux maintenant comprendre ce qu’on me demande, mais pas leur répondre car j’ai un petit blocage, qui est la honte de me tromper en parlant.
Il y a eu des hauts et des bas mais ce que j’ai en mémoire ce sont les moments de partage et de joie qu’on a eu. Depuis ces rencontres je suis toujours pressé qu’on se réunisse. Et à chaque départ il y a toujours de la peine dans le visage et le cœur de tous.
Juste pour te dire que je suis heureux d’avoir participé à ce projet avec toi, merci de l’avoir organisé. Chaque rencontre nous rend meilleurs. Tu es toujours là pour nous guider dans la vie et nous mettre dans le droit chemin. Tu nous as vus grandir et je ne l’oublierai pas, et tout ça c’est grâce à toi, merci beaucoup.
Il suffit d’une minuscule graine d’espoir pour planter tout un champ de bonheur… et d’un peu de patience pour lui laisser le temps de pousser. Nous sommes tes graines, que tu as plantées et arrosées pour nous voir pousser. Merci beaucoup Mascha.

maschathierrycyrille

Begrüssung in der Kathedrale von Chambéry am 3.August 2018

Willkommen heute abend in der grossen Familie VoCE 2014 – 2018, erweitert dies Jahr durch das Festival des Nuits d’Eté.

Wir dürfen heute abend besonders begrüssen
Sie, Pani Kozinska-Frybes, Generalkonsulin der Republik Polen, die Damen und Herren Abgeordneten der Region Auvergne-Rhône-Alpes, des Département Savoyen und der Stadt Chambéry.
Ich darf den Bürgermeister von Chambéry entschuldigen, M. Michel Dantin MPE, und insbesondere Monseigneur Philippe Ballot, Erzbischof von Chambéry, der gerne uns heute in seinem Sitz empfangen hätte.

Liebe Freunde,

die Singenden, die Sie heute abend hören werden, ebenso wie die jungen Erwachsenen der VoCE Summer Peace School, denen Sie vor der Kathedrale begegnen, reisten aus Rumänien, Ungarn, Bosnien-Herzegovina, Polen, Deutschland, Belgien und Frankreich hier an.

Im fünften Jahr nun besuchen sie sich in ihren jeweiligen Ländern. Die gemeinsame Erinnerung an die Jahre des Grossen Bruderkrieges 1914-1918 stärkten ihre Zugehörigkeit innerhalb Europas für Heute und Morgen. VoCE, « Voix et Chemins d’Europe », « Stimmen und Wege in Europa », so nannten wir unser Vorhaben.

2018 ist das Jahr der Gedenken an die Wege aus dem Krieg – so verschiedene !
- die Nationen in Westeuropa feiern den Sieg und meditieren die ihm gebrachten Opfer,
- Deutschland fürchtet seine Erinnerungen,
- Mittel- und Südosteuropa schwelgt in den Freuden der nationalen Wiedergeburten von damals, aber seine Staaten müssen noch heute Wege aus den beiläufigen  Widersprüchen des Nationalitätenprinzips  finden.

Diese versprengten Erinnerungen begleiteten auch uns auf unseren Wegen durch Europa seit 2014. Unser grosses Glück dabei waren die jungen Frauen und Männer aus Bosnien-Herzegovina unter uns. Die nämlich, in ihren schieren Existenzen vom Krieg geprägt, zeigten das Wesentliche und sammelten uns immer wieder:
der Konkurrenz der Erinnerungen setzten sie die gemeinsame Erinnerung des Willens zum Leben entgegen, die Erinnerung der Hoffnung.
Sie skizzierten mit uns die Erinnerungen an den Glauben an die Zukunft, gezogen aus dem unerschöpflichen, nie auszutrocknendem,  Reservoir  des Wunsches nach Menschlichkeit.
repe2Foto J.P. Dupraz
Erinnerungen an Menschlichkeit, die uns Europäern noch helfen werden auf den unsicheren Wegen unserer Zivilisation. Das haben wir gesichert gelernt in diesen fünf Jahren.
Und wir können dem französischen Komponisten Thierry Machuel nicht genug dafür danken, dass er unsere Wege in sich aufgenommen und zu Musik gemacht hat, und heute abend bei uns ist.

Und wir haben denen zu danken, die uns gefolgt sind, Einige zu dieser Begegnung hier in Savoyen, Einige von Anfang an.
Ich möchte zuallererst der Stadt Chambéry für ihre Begeisterung für unsere Projekt hier bei ihr danken.
Ich möchte der Region Auvergne-Rhône-Alpes , der Stiftung Hippocrène, dem Département Savoyen und der Universität Savoie-Montblanc danken für die Unterstützung von VoCE 2018, hier in Savoyen und in Berlin.
Ich möchte der französischen Mission du Centenaire, dem DFJW, der Alfred-Toepfer-Stiftung/FvS, und vor allem dem Auswärtigen Amt der Bundesrepublik Deutschland danken für ihr jahrelanges Vertrauen.

In erster Linie aber stehen alle Protagonisten von VoCE 2014-2018 in den sieben Ländern, ohne deren vielseitigen, auch finanziellen, Einsatz wir nicht einen einzigen Schritt vor den anderen gesetzt hätten.
All denen und deshalb auch Ihnen, liebe Freunde heute abend, gehört unsere grosse dankende Anerkennung.

Cyrille Colombier, Chorleiter, Künstlerischer Leiter von VoCE 2014 – 2018 und Präsident des Festival des Nuits d’Eté, ebenso wir der Komponist Thierry Machuel werden sich nun an Sie wenden.

Mascha Join-Lambert
3 août 2018

maschathierrycyrille

Adress to the audience at Chambéry Cathedral, August 3, 2018

Welcome to All among the large family of VoCE 2014-2018, which has been joined this year by the Festival des Nuits d’Eté.
We are grateful for your presence, Mrs. Koczinska-Vrebes, General Consul of the Republic of Poland, Members of regional parliaments and of the Town of Chambéry, while Mr.Michel Dantin MEP, Mayor of Chambéry, apologizes for not being able to attend the concert, and I also wish to apologize for Monseigneur Philippe Ballot, Archbishop of Chambéry, who would have liked to welcome us in his seat.

Dear Friends,
the singers of VoCE 2014-2018 you will hear tonight as well as the members of VoCE Summer Peace School you might meet in front of the Cathedral, travelled here from Romania, Hungary, Bosnia-Herzegovina, Poland, Germany, Belgium and France.

VoCE 2014 – 2018, litterally means « Voices and ways from Europe ».
It is the 5th year that it’s members pursue their pilgrimage through all those countries. Remembrance of the fratricidal World War I  became for them a way of identifying a common belonging as Europeans, today and tomorrow.
In 2018, all the nations will remember the ways out of the war. And these memories are multiplied :
The great western democracies remember their victory and contemplate the sacrifices their peoples had endured.
Germany painstakingly faces her memories.
Middle- and Southwestern European countries give rebirth to their national renaissance after the War. But they must face all the contradictions those national principles erected between them – still alive today.
The diversity of memories accompanied us all the long of our ways through Europe since 2014.
But we were lucky to have among us young men and women from Bosnia-Herzegovina. These members of our VoCE-family , intimately hurt as they are by war, still war, unveiling the essentials, always led us back on a common track : instead of competition of memories, they taught the common memory of the will to live, the memory of hope.
They designed the memories of the confidence in a better and fraternal future, undestructible desire of humans.
I am very sure the memories of this desire will still serve as a compass in the middle of doubts about our European civilisation.
repe2Photo J.P.Dupraz
And we shall never thank enough the French composer Thierry Machuel for having deeply echoed our purpose, and translated it into poetry and music. Thank you for being with us tonight.

Last not least, I wish to thank those who supported us, be it for the current project 2018, or be it on the long run.
Firstly, the Town of Chambéry which supported this event with unlimited enthusiasm. We are grateful to the Région Auvergne-Rhône-Alpes, the Département of Savoy, Hippocrène Foundation, the University of Savoie-Montblanc, for the financial help of VoCE 2018.
We thank those who trusted us from 2014 on, the French Mission du Centenaire, the OFAJ/French-German Youth Office, the Toepfer/FvS-Foundation, and utmostly the German Ministry of Foreign Affairs.

But the bulk of the commitment including the financial one, has been supported by all the players of this project in the seven countries, by every single person, and therefore also by you who attend this concert, and we convey our great gratitude to you.

Cyrille Colombier, Chef de Choeur ,  Artistic Director of VoCE 2014 – 2018  and President of the Festival des Nuits d’Eté,  will introduce himself to you, as well as Thierry Machuel, composer of « Memorial ».

Mascha Join-Lambert
President « Voix et Chemins d’Europe »

VoCE reçoit le soutien de Michel Barnier et de l’Ambassade de France en Allemagne

Michel Barnier, négociateur en chef de la Commission chargé de la conduite des négociations avec le Royaume-Uni, nous fait part de son intérêt pour le projet VoCE:
 » A tous les participants, je veux envoyer le message que c’est une communauté de destin qui nous relie entre Européens, communauté que la mémoire des guerres qui ont ravagé notre continent ne fait que renforcer. »
Lire la lettre de M.Barnier: Soutien M. Barnier

Le projet VoCE a également reçu les encouragements de l’Ambassade d’Allemagne à Paris, pour son engagement dans le renforcement de l’unité européenne, en nous offrant son patronnage pour le rassemblement de cet été à Chambéry et ses vœux de succès pour cet évènement.

« Sehr geehrte Frau Join-Lambert,

vielen Dank für Ihr Schreiben zu Ihrem Projekt „Voix et Chemins d’Europe“. Ihr Engagement für die Stärkung des Bewusstseins der Zusammengehörigkeit Europas verdient unsere volle Anerkennung. Gerne übernimmt die Botschaft die Schirmherrschaft für die Begegnungswoche in Savoyen vom 28. Juli – 05. August 2018. Für die Begegnungswoche in Chambéry wünsche ich Ihnen und allen Teilnehmern viel Erfolg.

Mit freundlichen Grüßen

Andreas Klassen

Gesandter Kultur/Ministre Conseiller affaires culturelles

Deutsche Botschaft/Ambassade d’Allemagne »

 

Samedi 26 août: l’apothéose!

Samedi matin:

Découverte de notre lieu de concert du soir, l’auditorium MAXIMUM !Grande salle avec balcons, à la fois majestueuse et sobre.
Grande scène avec piano à queue avec au fronton l’inscription « PRIN CULTURA LA LIBERTATE » (tout un programme!)

Dans l’entrée (du public) un superbe escalier style art déco avec 4 imposantes colonnes de marbre (ou simili ?) vert, et une belle mosaïque colorée  de style non défini (surréalisme communiste :-)?) au mur.
samedi02

Après un échauffement au milieu des sièges, premier casse tête: comment positionner 150 choristes sur cette scène avec piano et percussions avec un minimum de confort pour chacun et un maximum (!) d’efficacité sonore ??

C’est Cyrille, le chef de chœur français, qui s’y colle : il ADORE ça !! ;-)
samedi01

Allez RDV à 19h en tenue !!  (Patrick, choriste français engagé dans le projet VoCE)

Après quelques heures de détente les choristes sont enfin prêts pour leur grand concert final.
En ouverture, chaque chœur interprète un chant de son pays d’origine.
Puis Mascha Join-Lambert, présidente de VoCE s’adresse au public pour expliquer tous les enjeux du projet. (lire le texte)
Le concert se poursuit avec les 150 choristes sur scène. Au programme, déclinant le thème du silence de Babel et de l’exil, le psaume 137 « Sur les rives de Babylone », avec des œuvres de Schütz, Tavener, Verdi… et surtout un compositeur important: Thierry Machuel, qui sera aux côtés des chanteurs en 2018…concert2
Voir les photos du concert

Impressions après le concert:
VoCE 4 th edition Day 5 Concert in the park voce emotions

Parmi les spectateurs, des jeunes gens venus de différents pays d’Europe ont été particulièrement émus. Ce sont eux qui, quelques jours plus tard, ont participé à la Summer Peace School dans le village de Viscri, à quelques dizaines de kilomètres de Cluj.

Mais tous ces participants au projet ne pouvaient pas se quitter sans célébrer leur amitié et la joie d’avoir accompli tout cela ensemble.
Quatre danseurs talentueux venant de Vénissieux (France) nous ont offert un spectacle de danse Hip hop. Quelle énergie, c’était époustouflant ! Ils ont imaginé leur chorégraphie la veille, spécialement pour Voce, et leur prestation a enthousiasmé l’assemblée.
hiphop1
Portés par une passion commune, ils s’entraînent ensemble au moins deux fois par semaine, et pratiquent aussi d’autres sports afin d’être endurants: leurs spectacles durent très souvent plus d’une heure !!
Certains sont semi-professionnels, d’autres étudient pour faire de cette discipline leur métier, influencés par les membres de la plus grande compagnie au monde qui se trouve à Lyon.
hiphop2

Le mouvement Hip Hop se développe à grande vitesse et devient un art de vivre mêlant de la danse (break dance, top rock… ), du chant, de l’art graphique, et se reconnaissant même dans un style vestimentaire.

Vous serez peut-être surpris d’apprendre que chaque type de danse est inspiré de danses traditionnelles comme la salsa, le rock et même la bourrée !
Alors révisez vos classiques, car cette année vous avez chanté, l’année prochaine on vous dira: “dansez maintenant”!
Isabelle, choriste française engagée dans VoCE

 

Tuesday 22 August: first rehearsal

Tuesday 22 August 8 am. On the sidewalk in front of the building where we sleep, many chorists are already there. Some frenches I know, some others belonging to the other choir, Vocalam, I don’t, some people from other countries I’ve seen the day before. Time to meet new people! Yipee! Before the bus reaches the station, the little badges we all wear help to know what the name of each other is and where we come from, it helps to start discussions; even if this is not really required: it looks like we are all on the same page, hungry of getting to know all these new people music gathers here. tuesday01 Reaching the place where the breakfast takes place, here we are! same place as yesterday evening, many tables, almost as chic and beautiful as in a wedding, sitting at tables where we could speak German, Hungarian or Polish if I would be able to; English will fit! Excitation almost replaces coffee, and eating the wonderful continental breakfast is not an issue to discuss with many guys and girls from here or there. tuesday02 In the amphitheatre the number of chorists is impressive. And they say we are not all here yet! Wow! Some music directors introduce themselves, but we really meet and get to know them when their hands are in the air, when after some instants of silence the music starts from more than one hundred of many different people’s mouths, when hundred of gazes are on the same point, and when we follow their direction in this morning of enjoying work together. repetition2
We all have sometimes redden, sometimes worked, in our own countries, all the songs we sing. But changing of conductor is like changing the country where we are: still the same as ours, but some slight differences, some nuances in some different places, some new requests not to breath here or where to make a silence all together, etc. While we work, complicity with my neighbors starts, with some eye contacts, some remarks, some advices…repetition3

Between the conductors too as far as we can see, when we see them discussing how will the day happen, what they think on this or that score part… And how will the week happen. But this is (a lot of) other stories, see the following reports! ;)

Christophe, french singer in VoCE project