Archives mensuelles : juillet 2016

lublin5

Les jeunes européens réunis à Lublin témoignent

«  All your faces gave me motivation, to get information from others, to speak about my country » (Melina Dzelovic, Sarajevo)

« Wir verstanden nicht immer die Verbindung zwischen Tanzen und Erinnerung. Jetzt wird das klarer.“ (Sophie Rothe, Berlin)

„ My family is from Srebnica. I did not understand why we went to Majdannek towards the end of the week. We needed to be together afterwards, the whole group. I convinced myself that the group does not judge people.   I want to learn languages.” (Hava Bumbolovic, Sarajevo))

“Ich lernte individuelle Geschichten und will nun mehr wissen, zB. über Bosnien. In Majdannek waren israelische Gruppen und ich will mich mehr informieren.“ (Susanne Gramke, z.Zt. Rumänien)

„It was important to experience this feeling of responsibility. And: the French brought freshness to my country at a moment when we need it“ (Zuzanna Wlodarczyk, Lublin)
lublin6

“Voir le groupe des Français être une vraie équipe, cela donne de la force. » ( NN)

“This was another way of life. I do not want to go home. This is amazing. I do not want to leave. This project changes us. It gives a motivation to learn and be active. I want to show you my life and invite you.” (Natalia Wasala, Lubartow)

“ Let us meet again in Sarajevo. I wish to welcome you better. Let us end where we started in 2014.” (Mirhad Kandzetovic, Sarajevo)

“I was joining a family”. ( Lena Schroeder,Berlin; Ida Tylega, Lubartow)
lublin7

“Entendre l’empathie des autres concernant les attentats à Paris, c’était important. Voir le camp de concentration de l’intérieur, aussi. «  (Sengsana Phoxaysy, Lyon)

“ It was my first visit to Majdannek. Thank you.” (Carolina Krupa, from Lubartów)

Voir les photos de la Summer School à Lublin

P1010293

Stones of memory

Dans plusieurs villes européennes; (Autriche, France, Belgique, Pologne, dont Wroclaw, Norvège, Ukraine…) existent des plaques commémoratives à la mémoire des victimes de guerre. Ces plaques en bronze furent créées à l’origine grâce à l’initiative d’un artiste allemand. Elles sont scellées sur les trottoirs près des lieux où vécurent ces victimes donnant quelques brèves informations sur leur vie. On les appelle les « Pierres de Mémoire » ou «Stones of Memory».
Chaque personne décédée pendant la Grande Guerre est comme une pierre (un poids ou un étayage), un monument dont il faut continuellement renouveler la mémoire.
Les traces des souvenirs, les archives ne sont pas uniquement institutionnelles ou pages jaunies d’ouvrages dans les bibliothèques. Ce sont également nos mémoires, la mémoire de chacun d’entre nous. On peut considérer que chaque homme est une sorte d’archive dès lors qu’il puise dans sa mémoire, parle ou se parle d’histoire du plus profond de lui-même.
P1010369

La Pologne, bien que non constituée en tant qu’état en 1914 n’en a pas moins une histoire totalement intégrée dans la Première Guerre Mondiale. 3 millions de soldats se sont battus sur les différents fronts. 500 000 d’entre eux sont décédés. Curieusement, cette partie de l’histoire de la Pologne n’apparaît pratiquement pas dans les manuels scolaires. A la sortie de la guerre, en 1918, la Pologne devient un état libre à l’issue de l’accord de Vienne. Il se dote d’une nouvelle constitution, donne le droit de vote aux femmes, garantie la liberté en tant que citoyens aux minorités et priorise la politique étrangère, ce qui lui assure une reconnaissance au niveau international. Si Wroclaw ne fut pas le siège direct de batailles lors de la Grande Guerre, ses habitants en portent les traces dans leur vie familiale (grands parents tués, s’étant parfois retrouvés face à face dans des camps adverses…)
P1010370
Bien que le présent projet ne fasse pas partie du programme officiel dans le cadre de Wroclaw 2016, capitale européenne de la culture, il constitue, comme de nombreux autres, l’un des temps forts de la partie « off » de ce projet officiel. Le projet VoCE « Memory of Stones » Wroclaw 2016 a d’ailleurs reçu le soutien du sénateur Jaroslaw OBREMSKI (document joint). Ce sénateur estime que ce projet permettra de contribuer de manière significative à la promotion d’une image positive de la Pologne en Europe, par sa valeur éducative et sociale. De même, e Ministère des Affaires Etrangères polonais, conscient de l’importance d’un tel projet humaniste, a proposé son soutien au chœur Cantilena de Wroclaw pour organiser ce magnifique projet de rencontres humaines et culturelles. A travers des échanges interactifs entre artistes et spectateurs, choristes et historiens, de différentes nationalités, on tentera de retrouver, de faire se rencontrer les différents événements de l’histoire collective et les histoires individuelles (récits, témoignages familiaux, recettes, chansons,etc…)
logo z napisem new

 

wroclawculture

VoCE Choristers Soon In Poland

Choristers from VoCE will meet again in Wroclaw, in the South West of Poland, on July 26th, 2016. Wroclaw, the fourth main city of Poland, has been chosen to be this year’s European Capital of Culture. The singers will have the privilege to conclude their singing workshop with a grand concert at the beautiful Conservatory concert hall, whose acoustics should provide a unique setting for the voices of choristers from six different countries. The concert will be held on July 31st, 2016, at 6 pm, up-load the program: ulotka DL3.

Yet other highlights are in store for the singers from Belgium, France, Bosnia, Poland, Romania, and Hungary during their five day stay, such as visiting Lambinowice and its military burial ground, or gathering at the Stones of Memory in Staromiejski Park. The working day will be divided into morning rehearsals in view of the final concert, and into more spontaneous concerts in shopping malls or in tramways, but also into visiting the city and sharing friendly and festive moments.

The Polish Ministry of Foreign Affairs recognizes the importance of such a humanistic project, offered its support to the Wroclaw choir Cantilena for organizing this wonderful project of human and cultural meetings.
wroclawplace

More than 100 choristers will take part in this great event placed under the sign of the Stones of Memory. They will be issued from the Cantilena Choir (Poland) directed by Artur WROBEL, and the Ecumenical Women’s Choir (Poland) directed by Adam RAJCZYBA, the University Choir from Louvain-La-Neuve (Belgium) directed by Stefano POLETTO, the Corona Choir (Bosnia) directed by Tijana VIGNJEVIC, Visszhang Choir from Cluj (Romania) directed by Botond MOLNAR, Vocal Ensemble 20.21. and few members of Vocalam (France) directed by Cyrille COLOMBIER and the Ageless Music Lovers’ Choir from Budapest (Hungary) directed by Viktor MAGYAROVARI. Stones of Memory do imply remembrance, but are also an incentive to singing and living together to build up peace.

wroclawculture

Les chanteurs de VoCE bientôt en Pologne

C’est à Wroclaw, au sud-ouest de la Pologne, que se retrouveront les choristes de VoCE le 26 juillet prochain. Quatrième ville de Pologne, elle a été choisie cette année pour être Capitale Européenne de la Culture. Les chanteurs auront ainsi l’honneur de clore leur session de chant par un grand concert dans la très belle salle du Conservatoire, dont l’excellente acoustique devrait offrir un écrin unique pour les voix des 6 nations représentées (concert le 31 juillet à 18h, télécharger le programme: ulotka DL3).
Mais d’autres temps forts attendent les chanteurs belges, français, bosniens, polonais, rejoints cette année par des roumains et des hongrois, lors de leur séjour: la visite de Lambinowice  et son cimetière militaire, le  parc Staromiejski où se trouvent les Stones of memory. Leurs journées de travail seront rythmées par les répétitions matinales pour le concert final, mais aussi des concerts plus impromptus, dans les  galeries marchandes, les trams…, sans oublier les visites de la ville et les moments plus festifs de partage et d’amitié.Cityhall2
Avec les chœurs Cantilena, dirigée par Artur WROBEL et le Chœur œcuménique de femmes, dirigé par Adam RAJCZYBA  (Pologne),  la Chorale universitaire de Louvain-la-Neuve dirigée par Stefano POLETTO (Belgique), la Chorale Corona dirigée par Tijana VIGNJEVIC (Bosnie), Chorale de Cluj dirigée par Botond MOLNAR (Roumanie), the Ageless Music Lovers’ Choir dirigée par Viktor MAGYAROVARI (Hongrie) et l’Ensemble 20.21. dirigée par Cyrille COLOMBIER, c’est plus de 100 chanteurs qui participeront à ce grand événement placé sous le signe des Stones of Memory. Se souvenir, mais aussi chanter et vivre ensemble pour construire la paix.

lublin5

Peace Summerschool school mai 2016

Il y a quelques semaines, du 29 avril au 6 mai 2016, une trentaine de jeunes ont découvert Lublin, ville de Pologne, à l’extrême est du pays, près de l’Ukraine. Pour une vingtaine d’entre eux, c’étaient des retrouvailles après les sessions précédentes, de Lyon, Sarajevo ou Berlin.
L’introduction de techniques théâtrales dans le programme leur a permis d’approfondir le langage artistique « pour la paix ».
voir les témoignages des jeunes parlant de cette expérience

Nous remercions l’OFAJ, le PNWM, et la Mission du Centenaire pour le soutien des partenaires de ce projet.

lublin30 cliquer sur la photos pour voir plus d’images de l’évènement

La rencontre de VoCE Summer Peace Schools prévue à Péronne, France, en juillet 2016 ne pourra être réalisée dans les conditions que nous ambitionnions. Notre demande de soutien auprès du programme EU/ Erasmus + a manqué « la barre » de 5 points ; et le séjour à Péronne, haut-lieu de tourisme de guerre, est assez onéreux. Grâce à l’engagement du partenaire allemand Volksbund, nous pouvons envisager de soumettre une nouvelle demande à l’UE, et de prévoir un « Plan B « réduisant les coûts, pour le printemps 2017.

En attendant, les jeunes de VoCE14-18   ne baissent pas les bras : des visites auprès de partenaires vont être vécues par des délégations de 2/3 membres  ( à Viscri, en Roumanie, en été 2016,  et en Italie, pour la marche de la paix Perugia-Assisi, en octobre 2016) ;  des engagements artistiques en faveur de migrants sont prévues par les jeunes et la Compagnie du 2nd Souffle qui se transformeront en « danseurs sans frontières ».

Les partenaires et les jeunes financeront ces déplacements par leurs propres forces. A suivre !
Pendant ce temps-là, à Berlin, la réflexion préparatoire à une fête européenne pour la paix, autour du 11 novembre 2018, est engagée avec nos partenaires, Volksbund et Berliner Chorverband…..