Choeurs en transit

Pour commencer l’après-midi, chants de chaque pays dans les bus de la ville.
tram01
En groupe, chacun a son rythme…Il faut tenir compte des bavards, des pas pressés, des accablés par la chaleur… On finit par se mettre en mouvement, chacun avec son badge autour du cou pour être bien identifié : VoCE 2017- Silence of Babel.

Prise d’assaut du bus n°6 par le chœur français : long, très long bus, double avec soufflet et plate forme mobile en son milieu, où s’installe Cyrille, le chef de choeur. Situation périlleuse. Le groupe est réparti dans la totalité du bus : pas simple ! Allez ! On démarre par une pièce de Machuel : le Bestiaire de Noël, la Puce ! Pas facile de voir le chef ! Pas facile de s’entendre d’un bout à l’autre !
tram03Le public captif prend les flyers distribués –ou pas- et écoute, un peu surpris, amusé parfois. Arrêts. Montée. Descente. On continue. Changement de bus, dans l’autre sens cette fois: le 25 nous conduira à notre prochaine étape. Toujours bus double, mêmes difficultés mais plus d’échanges avec les passagers. Aucun doute que les autres chœurs ont vécu la même expérience en suivant d’autres lignes…

Arrivée au Julius Moll, grand complexe commercial, temple de la consommation, où se sont donnés rendez-vous tous les chanteurs. Là, plus question d’être identifiés. Escamotage des badges. On se prépare pour un flash mob. L’air de rien promenade par petits groupes dans le hall, certains prennent l’escalator pour une vision dominante de la situation et mieux se faire entendre.
flashmob01 flashmob02

Soudain : Babel !! Quelqu’un entonne le début de l’Hymne à la joie et chacun le chante dans sa langue. Puis sous la direction de Arndt, le chef allemand, nous nous retrouvons tous pour faire résonner dans le hall An die Freude, la version originale en allemand. Moment fugitif, très fort.


Quelques larmes d’émotion…le groupe s’éparpille pour un retour en ville : qui va se reposer, qui se promener, qui se boire une bonne bière, qui courir les magasins…

Mais la journée n’est pas terminée. Après nous être retrouvés à la salle de répétition pour des mises au point nécessaires sur des partitions difficiles, nos hôtes nous montrent un montage video permettant de revenir sur le City game de la veille. Drôle et original, comme l’étaient les noms des différentes équipes :The Babel’s vocals, Presto, Matthias’band, ou United heroes….

Au moment du repas,  les allemands, enfin réunis nous offrent un beau chant de Mendelsohn.
IMG_1145

Depuis la veille on attend le groupe de jeunes français des Peace Summers Schools : ils finissent par arriver dans la soirée, affamés, après des pérégrinations à rebondissement.

Le groupe VoCE est cette fois au complet.